Pétition

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn: Madame la ministre de la Santé, développez l'offre en HAD à La Réunion

Madame, Monsieur, Collègues et Amis,

Dans le but d'apporter un éclairage à nos décideurs de l'ETAT et Institutionnels à propos des réels besoins des personnes âgées et vraies réalités du terrain auxquelles nous professionnels et vous les familles sommes confrontés, nous avons lancé le 29 juin 2018 la Pétition "Développons l'HAD à la Réunion".

Pour rappel: 2016 = 20.9% de Taux de ré-hospitalisation pour les plus de 70 ans (à moins de 30 jours après un premier séjour hospitalier), ce taux atteint 21.9% en 2017 !

Au 31 octobre 2018 : nous avons 3030 signatures en ligne 2200 signatures papiers .

En mon nom propre , de même qu'au nom de toutes celles et ceux concernées par cette démarche nous vous disons un très très "GRAND MERCI ".

Nous décidons de maintenir cette pétition :
Pour que le Ministère de la Santé réalise l'importance du vieillissement et des besoins des personnes âgées à la Réunion, pour qu'il se décide enfin à déployer plus de moyens financiers et économiques pour l'ensemble du secteur de la santé de nos gramounes (Sanitaire , Médico-social, Social, Hôpital et ville).
Chaque signature de plus compte.
Avec et grâce à vous nous atteindrons les 10.000 signatures.

A 10.000 signatures :
Cette pétition sera présentée à un Huissier de justice pour attester et valider le nombre de signatures: Maître Jean-Pierre Michel (SCP Jean Pierre Michel Saint Denis).
L'attestation validée sera transmise à la Direction de l'ARS , à Mr Le Préfet de la Réunion pour une demande de remise officielle auprès de la Ministre de Santé Agnès Buzyn.

A tous ceux encore qui souhaitent nous rejoindre et s'associer à cet aboutissement positif pour la santé des gramounes de la Réunion, vos signatures sont précieuses. Cliquez-ici :
https://secure.avaaz.org/fr/petition/La_ministre_de_la_Sante_Agnes_Buzyn_Madame_la_ministre_de_la_Sante_developpez_loffre_en_HAD_a_La_Reunion/?Day2Share
















 

Cordialement,
Mona Kanaan.

Pétition au petit marché de Saint-Denis